• 22 septembre 2014

    bouche de l'ombre

    plus large que tous les soleils

    sans fond

    où se perd la voie lactée

    ombre abrupte

    spirale du temps vendu

    de la chair perdue

    aux jours de semaine

    un avenir pour chacun

    au bout de la corde

    démission

    sauver sa santé morale

    sa peau

    ou être son propre ogre

    dans l'obéissance

    la soumission

     

    les milliardaires n'ont jamais été

    aussi nombreux

    les aliénés suivent la même courbe

    écrasés de tâches

    aux mains vides d'outils

    retranchés de l'avancée de ce monde

    décervelés

    lobotomisés

    nourris d'eaux grasses

    de grande accoutumance

    menottant les êtres dans

    l'obsession du manque

    la folie de la dépendance

     

    la lutte des classes a été perdue

    ils restent confinés

    dans la violence

    des perdants

    dans les violences subies

    et la haine rendue

    les milliardaires n'ont jamais été

    aussi          nombreux

     

    ombre abrupte

    spirale de la vie perdue

    plus large que tous les soleils

     

    Daniel Rivel


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :